Open-dialogue

Programme du samedi 28 octobre 2017, 9h-12h
Salle Ajuriaguerra, Hôpital de Belle-idée, ch. du Petit-Bel-Air 2, 1225 Chêne-Bourg

Open-dialogue : Atelier clinique pour mieux comprendre comment ça marche

Le « dialogue ouvert » est une philosophie des soins psychiatrique plus qu’une méthode qui privilégie le rétablissement global de la personne plutôt que la disparition du symptôme. La personne et son entourage proche sont au cœur des préoccupations.
L’open-dialogue a vu le jour dans les années 1980 en Laponie, au nord-ouest de la Finlande. Il puise ses racines dans la thérapie systémique familiale et un modèle appelé Need-specific approach qui préconise une attitude thérapeutique ouverte et empathique envers le patient. Il s’agit avant tout de synchroniser différents modes de traitement (traitement de la crise aiguë, psychothérapie de la famille, psychothérapie individuelle, pharmacologie) et de négocier le traitement avec le patient et sa famille, ainsi qu’avec les proches. Il s’agit d’un changement de paradigme : soigner le patient et non la maladie. L’objet de la présentation est de situer le contexte socioculturel, les fondements théoriques et les principes pratiques de cette approche clinique.
Suite à un court rappel des fondements théoriques du modèle de l’ « Open-Dialogue » et des principes pratiques de cette approche clinique, des groupes de professionnels présentent des vignettes cliniques. Nous les explorons ensuite dans le style d’une supervision, avec démonstration de la manière de faire – entretien téléphonique, prise de contact, visite à domicile etc…

Cet atelier est organisé en partenariat avec le Grepsy, le REEV et Pro mente sana association romande.
Il est soutenu par la Société suisse de psychiatrie sociale-section romande, dans le cadre du Réseau romand du rétablissement.
La participation à l’atelier est gratuite. Il n’y a pas de pause café ni de repas offert.

Biographie de Florence Schmitt
A l’origine, Florence Schmitt est infirmière spécialisée en psychiatrie, d’origine alsacienne exerçant en Finlande depuis 1983. Elle a poursuivi des études universitaires en Finlande, à l’université de Turku, où elle a obtenu un master de sociologie et de psychologie à la Faculté des sciences humaines et rédigé une thèse de doctorat à la Faculté de médecine. Elle a également obtenu un diplôme de psychothérapie des familles (cursus long habilitant à enseigner), un diplôme de psychothérapeute individuel psychanalytique, un diplôme de psychothérapie de la petite enfance. Elle a travaillé pendant plus de trente ans en psychiatrie adulte. Elle a acquis une grande expérience des systèmes de soins psychiatriques en Finlande et a une connaissance pratique et théorique du modèle Open-dialogue.